Japan Expo 2015 : Mission Nendoroid !

IMG_0640 IMG_0652

IMG_0651 11694861_10153439132193151_783189115843966253_n

Passage à la Japan Expo 2015 et direction le Stand de Good Smile Company pour découvrir les prototypes de figurines à paraître dans les prochains mois, mais aussi les différents modèles mis à la vente. Cette année, l’équipe de GSC proposait une exclusivité, puisqu’elle n’a encore été distribuée dans aucun pays : la Nendoroid 515 Mako Mankanshoku, dans son uniforme Goku deux étoiles. 344848f08ef86f43b5722544c7a1955e

Comme toujours, le stand GSC propose de nombreuses activités : création de dioramas, atelier visages ou initiation à la photographie de figurines, ainsi qu’une petite conférence sur la contrefaçon.

Un rapide tour dans les allées de la Japan Expo suffit à constater le problème : les contrefaçons de Nendoroids sont nombreuses sur les autres stands, et j’avoue ne pas comprendre que personne du staff Japan Expo ne soit missionné pour réguler tout ça.

Les problèmes soulevés par la contrefaçon sont nombreux : si elle permet de se procurer des figurines à bas prix, ce n’est pas sans contrepartie. De qualité souvent médiocre, ces figurines donnent une mauvaise image de la marque dont elles s’inspirent. Elles sont également plus fragiles, et soyons clairs, plutôt laides. Sans compter le préjudice économique pour les distributeurs officiels et donc l’augmentation des prix qui en découle, à terme, pour les consommateurs.

Pour ma part, j’ai choisi de ne pas acheter de contrefaçons, considérant que le prix d’une Nendoroid se justifie par la qualité du travail fourni par les sculpteurs et le fabricant : sculpture minutieuse, matériaux de bonne qualité, peinture à la main, packaging soigné…

Voici des exemples de Nendoroids contrefaites que j’ai aperçues dans les allées de la Japan Expo cette année (à gauche le bootleg que j’ai trouvé sur les stands, à droite le modèle officiel) :

IMG_0648

IMG_0650

IMG_0656

Pour les reconnaître, plusieurs détails sont à observer lorsque vous êtes sur le stand :

  • Tout d’abord, l’emballage, puisqu’il s’agit du premier contact avec la figurine : même sur une contrefaçon vous pouvez retrouver le nom de la marque et du modèle, ou même les mentions officielles, donc ne vous fiez pas à cela. Commencez par observer la qualité d’impression des images sur la boîte : GSC utilise des cartons de qualité avec une qualité d’impression très élevée. Exit, donc, les images dont la couleur est passée ou qui présentent des défauts d’impression. Repérez les stickers sur la boite, ils sont généralement absents des contrefaçons car ils représentent un coût de fabrication : celui sur le devant est celui qui certifie le produit, il est généralement un peu argenté et voyant (de plus en plus, GSC intègre l’effet dans l’impression : une marque en vernis sélectif apparait alors sur le carton). Celui sur le derrière, quand il est présent, est celui du distributeur. Par exemple, sur les stands des vendeurs français vous verrez souvent celui d’Abysse Corp, qui est un distributeur partenaire de GSC en France.
  • A travers le plastique transparent, observez désormais la figurine. Chaque modèle de cette gamme de GSC s’accompagne toujours d’accessoires (visages, bras, objets) et le principe même de la Nendoroid est d’être articulée : exit donc, les modèles vendus seuls et qui ne peuvent pas être mis en mouvement. Sur l’allure générale, la teinte de la peau est généralement curieuse et les joints d’articulation sont dans une teinte différente, tirant sur le jaune, ce qui n’est pas le cas des modèles officiels. Le rendu mat habituel des Nendoroids n’est pas respecté : on peut voir des zones de brillance ici ou là. Les traits du visage sont plus grossiers également (écartement des yeux qui donne une expression un peu étrange à votre figurine, bouche placée trop bas, etc.), de même que les détails au niveau de la sculpture sur les cheveux ou les vêtements ne sont pas respectés. Gardez en tête que sur une contrefaçon, tous les détails qui demandent de la minutie sont grossiers : les pointes des mèches de cheveux sont généralement arrondis, les doigts de la main plus gros qu’ils ne devraient, les accessoires sont simplifiés à outrance. Au niveau des peintures, les contrefaçons présentent des peintures en aplat, homogènes et sans nuances.
  • Si vous achetez vos figurines sur internet, souvenez-vous de ce vieux diction “Si c’est trop beau pour être vrai, c’est sûrement le cas”. Une figurine officielle a un coût, il n’est donc pas normal de trouver un modèle à 10 euros sur Ebay. On laisse donc tomber les sites aux offres trop alléchantes pour être honnêtes. Le meilleur moyen de vous procurer une Nendoroid à un prix bas est encore de la précommander sur les sites partenaires de GSC ou sur le e-shop de la marque. Pour le reste, faites confiance aux revendeurs partenaires !
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s