DIY Tuto : Etagères Fimo

IMG_4131

Depuis quelques temps, je réfléchis à la possibilité de fabriquer moi-même le mobilier dont j’ai besoin pour mes photos. Les Nendoroids Playset ne disposent pas d’autant de variété que je le souhaiterais, et les Sylvanian Families manquent souvent de détails et de finitions. J’ai essayé avec de petits morceaux de bois mais la nano-menuiserie ce n’est pas mon fort. J’ai donc eu envie de tenter ma chance avec la pâte FIMO (pour celles et ceux qui ne connaissent pas, c’est une sorte de pâte à modeler qui durcit au four).

Le principe ? Etaler la pâte en une couche fine, y tailler les planches dont j’ai besoin, puis travailler un peu la texture avant de les assembler avec une simple colle à maquette. La pâte FIMO étant particulièrement légère, je me suis dit que ça pourrait fonctionner.

Voyons comment procéder.

Côté matériel :

– Pâte FIMO Soft n°70, teinte Sahara

– Pâte FIMO Soft n°76, teinte Cognac

– Scalpel ou couteau bien aiguisé

– Colle à maquette avec cannelure fine

ETAPE 1 : Faites un plan de votre meuble. Pour mes étagères, j’ai opté pour une planche assez large de chaque côté pour créer une assise solide, puis une ou deux étagères sur la largeur, plus longues. Pour éviter que le meuble ne se couche sous le poids des planches ou avec un mauvais mouvement, j’ai aussi prévu une baguette pour caler l’ensemble sur la largeur (cela rend le tour un peu plus solide).

ETAPE 2 : Préparez la pâte FIMO. J’ai pris une teinte Sahara, et une teinte plus foncée vers le marron (ici la teinte cognac). Le but est de les lier mais pas d’obtenir un mélange parfait, de sorte à conserver les différentes teintes dans votre pâte et avoir un effet pas tout à fait homogène. Ensuite, aplatissez votre boule avec un support lisse, jusqu’à obtenir une épaisseur à votre convenance (si la pâte craquèle, ce n’est pas grave, cela donne un effet bois, non?). Je découpe ensuite les planches de la taille qu’il me faut, puis je les travaille avec le dos de mon couteau en traçant des rainures dessus, pour reproduire les veines du bois. Je coupe tout ça et je réserve, planche par planche, sur ma plaque de cuisson.

IMG_4128

ETAPE 3 : Toutes mes planches sont découpées, je mets mon four à préchauffer à 140°, puis j’enfourne ensuite 17 minutes à la même température. Une fois la cuisson terminée, je laisse refroidir mes planches à température ambiante.

ETAPE 4 : A partir de là, il faut faire y aller patiemment. Planche par planche, collez vos éléments selon le plan que vous avez prévu. Pour vous simplifier la tâche, je vous conseille d’utiliser de petits morceaux de fil de fer ou des pointes de cures dents pour emboîter les éléments les uns dans les autres avant de mettre un coup de colle, vous risquez moins de voir votre meuble se coucher comme un château de carte à la moindre fausse manip.

IMG_4129

ETAPE 5 : Laissez sécher le meuble à l’air libre, sans le tripoter. J’ai renforcé la prise entre les planches en faisant des petits joints de colle (et c’est là qu’on est bien content d’avoir opté pour une colle à maquette avec une cannelure fine pour plus de précision). Une petite demi-heure près de la fenêtre était j’ai pu commencer à manipuler les meubles pour les retourner.

IMG_4127

ETAPE 6 : Après, c’est selon vos envies. Vous pouvez peindre les étagères avec une peinture acrylique, ou les vernir pour un rendu mat ou plus brillant. De mon côté, je les ai gardé en l’état. Hormis quelques petits détails à revoir, je trouve qu’elle s’intègre plutôt bien dans le décor pour de prochaines mises en scène !

IMG_4126

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s